Benny Goodman : Live At Carnegie Hall (1950)

Benny Goodman : Live At Carnegie Hall (1950) : 4,26/5

 

Bennie Goodman - Live At Carnegie Hall

 

Un concert légendaire au Carnegie Hall datant de 1938 d’un des meilleurs clarinettiste du monde du jazz. Même si le son d’époque se ressent, on peut admirer l’orchestration impeccable et le talent de Goodman, comme le montre les entraînants Don’t Be That Way, Life Goes To A Party, I Got A Rhythm, Sing Sing Sing, Big John’s Special et les ballades Blue Reverie, Body And Soul, The Man I Love.

 

Titre Compositeurs Critique
1 Don’t Be That Way Benny Goodman, Mitchell Parish, Edgar Sampson *****
2 One O’ Clock Jump Count Basie ***
3 Sensation Rag Dixieland Jazz, Joseph Lamb ****
4 I’m Coming Virginia Will Marion Cook, DuBose Heyward, Donald Heywood ***
5 When My Baby Smiles At Me Ted Lewis, Bill Munro, Andrew B. Sterling, Harry Von Tilzer ****
6 Shine Lew Brown, Ford Dabney, Cecil Mack ****
7 Blue Reverie Harry Carney, Duke Ellington *****
8 Life Goes To A Party Benny Goodman, Harry James *****
9 Honeysuckle Rose Andy Razaf, Fats Walker ****
10 Body And Soul Frank Eyton, Johnny Green, Edward Heyman, Robert Sour *****
11 Avalon Buddy DeSilva, Al Jolson, B. Rose, Vincent Rose ****
12 The Man I Love George Gershwin, Ira Gershwin *****
13 I Got Rhythm George Gershwin, Ira Gershwin *****
14 Blue Skies Irving Berlin ****
15 Loch Lomond Traditionnal ****
16 Blue Room Lorenz Hart, Richard Rodgers ****
17 Swingtime In The Rockies Benny Goodman, Jimmy Mundy ****
18 Bei Mir Bist Du Schon Sammy Cahn, Saul Chaplin, Jacob Jacobs, Sholom Secunda ****
19 China Boy Phil Boutelje, Dick Winfree ****
20 Stompin’ At The Savoy Benny Goodman, Andy Razaf, Edgar Sampson, Chick Webb ****
21 Dizzy Spells Benny Goodman, Lionel Hampton, Teddy Wilson ****
22 Sing Sing Sing (With A Sing) Louis Prima *****
23 Big John’s Special Fletcher Henderson, Horace Henderson *****

http://www.allmusic.com/album/live-at-carnegie-hall-1938-mw0000201876

Bien qu’il ait été remplacé par le Live at Carnegie Hall: 1938 Complete remasterisé, plus largement étudié et plus longuement exploité, ce set de deux CD émis en 1987 est toujours très intéressant pour l’auditeur occasionnel, et il a des vertus qui font défaut à la réédition. Maîtrisé à partir d’un set triple-LP qui avait été nettoyé et édité au moment de sa sortie au début des années 50, il est facile pour l’oreille en ce qui concerne la qualité sonore, sans aucun des clics et pops qui s’immiscent dans la version remasterisée. C’est un document de concert aussi valable que n’importe quel album live jamais sorti, et il a environ 90% de la musique qui est sur le remastering, et quelle musique! Les versions de « Don’ t Be Be That Way« , »Sing Sing Sing Sing » et « One O’Clock Jump » sont à elles seules inestimables (et sans aucun doute définitives, dans le cas des deux premières), et ne représentent qu’une fraction de ce qui se passe ici. Ainsi, cet ensemble ne doit pas être cédé, surtout pas au juste prix, à quiconque n’est pas un fanatique absolu de Goodman. (All Music)